Mot de la Directrice Générale

Mot de la Directrice Générale

Dans leur grande majorité, les Mauritaniens ne disposent aujourd’hui d’aucun système d’assurance maladie leur permettant d’éviter de se retrouver confrontés à des difficultés financières pour se soigner. La plupart du temps, cela les pousse à renoncer à des soins de santé ou, plus souvent, les expose à dépenser à l’appauvrissement pour couvrir des dépenses de santé coûteuses mais néanmoins nécessaires.

Cette situation, en plus d’affecter les individus eux-mêmes, impacte négativement l’économie nationale, car une population malade est une population qui ne produit pas et s’appauvrit, alors que celle qui est en bonne santé travaille, envoie ses enfants à l’école, forme sa jeunesse et permet à ses adultes de mener une vie saine, laborieuse et productive.

Partant de ce constat, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed ould CHEIKH EL GHAZOUANI a décidé, conformément à son programme, de créer la Caisse Nationale de Solidarité en Santé (CNASS), un établissement public à caractère administratif, qui a pour mission de mettre en place un régime d’assurance maladie volontaire pour les populations du secteur informel, non couvertes par le régime d’assurance maladie obligatoire géré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM). Placée sous la tutelle du ministère de la Santé, cette Caisse a été mise en place grâce à un financement de l’Union européenne pour une période de quatre ans et à un appui technique de la coopération belge Enabel.

Il m’a été fait l’insigne honneur d’être nommée à la tête de la CNASS, avec pour mandat d’œuvrer à permettre à chaque Mauritanien et à chaque Mauritanienne de se faire assurer et d’assurer sa famille contre le risque maladie, moyennant une faible participation financière. Je suis fière, à ce titre, de piloter une équipe d’experts aussi compétents que passionnés, sur lesquels je fonde beaucoup d’espoir pour la réussite de cette exaltante mission.

Le régime d’assurance maladie mis en place par la CNASS est donc, avant tout, un régime à caractère social. En effet, le montant de la cotisation a été calculé en tenant compte du revenu des ménages les plus modestes et les assurés n’en paieront que le tiers, le reste étant pris en charge par l’État et ses partenaires. La cotisation donne droit à un panier de soins constitué, lui aussi, en fonction des besoins en santé des populations, qu’il couvre à plus de 90%.

En tant que projet social, la CNASS est certainement l’un des plus importants et des plus ambitieux depuis l’indépendance de notre pays. Grâce lui, la Mauritanie franchit un pas décisif vers la réalisation de la couverture sanitaire universelle à l’horizon 2030, en permettant à chaque Mauritanien, quelque que soit son revenu et son lieu de résidence sur le territoire national, d’accéder aux soins de santé dont il a besoin, au moment où il en a besoin et sans faire face à difficultés financières.

La CNASS reste cependant confrontée à de nombreux défis.

D’abord, le caractère volontaire de l’assurance qui se justifie par le fait que le secteur informel en Mauritanie reste encore difficilement identifiable et donc impossible à soumettre à un régime obligatoire  se traduit par un taux d’adhésion qui demeurera faible, sans un engagement résolu des pouvoirs publics, des autorités locales et des partenaires, mais surtout sans une vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation des populations cibles.

Ensuite, la CNASS se veut une structure de proximité, ce qui nécessite une logistique importante pour être la plus proche possible des populations, l’expérience ayant montré que les projets sociaux à gestion centralisée ont un impact faible sur les citoyens et engendrent des coûts administratifs exorbitants.

Enfin, la Caisse se donne le pari d’être un levier pour l’amélioration de l’offre de soins dans les structures de santé, en particulier celles de niveau primaire. Dans le système d’assurance contributif et volontaire que nous mettons en place, la qualité de l’offre de soins et la confiance des assurés dans les structures de santé sont les seuls gages de réussite. Elles nécessitent la conjonction des efforts de toutes les parties prenantes : le ministère de la Santé, les partenaires techniques et financiers et les prestataires de soins eux-mêmes.

Le présent site internet a été mis en ligne, non seulement pour informer le public sur les missions, les objectifs et les modalités d’adhésion à la CNASS, mais également pour susciter l’engagement de ces parties prenantes et être un espace d’échanges interactifs et une plateforme pour les adhésions en ligne.

Je vous souhaite une bonne navigation !

At vero eos et accusamus et iusto odio digni goikussimos ducimus qui to bonfo blanditiis praese. Ntium voluum deleniti atque.

We understand the importance of approaching each work integrally and believe in the power of simple.